-Réflexion-: Construction de l'Etat de droit:

COMMENT VIVRE NOS DIFFERENCES ET BATIR UN ETAT DE DROIT?


Réflexions partagées avec vous par André Kangni AFANOU

Le Togo et beaucoup de pays africains sont engagés dans un processus d'édification de l'Etat de droit.

Ceci suppose le respect des autres malgré les différences qui existent ici et là, nous devons, à l'instar des grandes nations comme les Etats Unies d'Amérique avec le merveilleux exemple du Melting Pot, unir nos qualités, respecter nos différences et avancer.

Comment donc vivre nos différences?

Voici certaines idées qui pourront etre mises à contribution.


1. Les différences religieuses

  • L’Afrique a toujours été décrite comme étant un continent `manifestement` religieux. Cela devrait avoir des effets sur des effets sur la vie harmonieuse des Africains (1 Corinthiens 13 : 1 –3 )
  • Il y a trois religions principales en Afrique à savoir le Christianisme, les Religions africaines ou traditionnelles et d’Islam. Ces religions principales ont été plus tard divisées, du coté du christianisme, en catholiques, orthodoxes et protestantes ; tandis qu’on trouve des Sunnites et des Chiites dans la communauté islamique.
  • Généralement, les Africains sont attachés à Dieu, la source de toute vie.


    2.Les différences économiques

    Les mots << différences >> et <<déséquilibre >> sont habituellement employés de façon interchangeable. La différence est le fait d’être dissemblable ou ne pas ressembler à l’autre tandis que le <<déséquilibre>> veut dire le manque de proportions.
    Dans ce manuel nous préférons utiliser le terme <<déséquilibre économique>>.

  • Les déséquilibres économiques ont été causés par une longue histoire de l’exploitation coloniale ou par le racisme à l’instar du cas, en Afrique du Sud, du développement séparé pendant le régime de l’apartheid.
  • Les déséquilibres économiques ont crée des distinctions économiques ont créé des distinctions de classes : le pauvre et le riche, les nantis et les démunis, les privilégiés et les moins privilégiés.
  • Dans d’autres cas, les déséquilibres sont dus au phénomène <<l’homme mangue l’homme>>.
  • Les gens ont exploité les colonialismes et du néocolonialisme.

    3.Les différences politiques

  • La démocratie du multipartisme a introduit sur la scène politique, des idéologies conflictuelles et des stratégies politiques expliquées dans les manifestes des partis spécialement pendant les élections générales.
  • Pendant la lutte pour l’indépendance, plusieurs partis ont été crées dans beaucoup de pays et même à présent, leur formation continue. Ces partis sont, en général, antagonistes. Ils ne s’entendent pas ou n’apprécient pas les points de vue de l’autre parti politique.

    4.Les différences ethniques

  • Les peuples diffèrent dans leurs coutumes, leurs traditions et leurs cultures. Il y a beaucoup de tribus en Afrique. Pour cela, les Africains devrais tempérer leurs différences en les rendant complémentaires.
  • Chaque ethnie est réputée spécialiste dans son (ses) domaine (s) comme, par exemple, l’ethnie de banquiers, celle d’agriculteurs, celle de nomades, celle de spécialistes dans les petites entreprises , etc.
    Cette diversité de spécialités devraient être mise dans un ensemble de complémentarité : << Tous les peuples connaissent les mêmes réalités parce que c’est Dieu qui les a créés >>.
  • En nous référant à la Bible, nous voyons que l’abus de nos tribus soit motivé par la réalisation des objectifs communs.

    5.Les différences physiques naturelles

    Nous ne pouvons pas tous être les mêmes :

    a) L’homme et la femme ensemble et séparément reflètent l’image de Dieu est celle d’amour, de paix de justice, d’une vie totale, de l’égalité etc.
    b) Il y a des différences même entre les males et femelles.

    6. L’importance d’apporter sa contribution à l’ensemble (Corinthiens 12 : 14 - 27 )

    << Ainsi le corps n’est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres. Si le pieds disait : Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps, ne serait- il pas du corps pour cela ? Et si l’oreille disait : Parce que je ne suis pas un œil, je ne suis pas du corps, ne serait- elle pas du corps pour cela ? Si tout le corps était un œil ou l’odorat ? Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il l’a voulu.
    Si tous étaient un seul membre, ou serait le corps ? Maintenant donc il y a plusieurs membres et un seul corps. L’œil ne peut pas dire la main : je n’ai pas besoin de toi, ni la tête dire aux pieds : je n’ai pas besoin de vous .
    Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires ; et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps ; nous les entourons d’un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins honnêtes n’en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur à ce qui en manquait, afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps mais que les membres aient également soin les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres souffres avec lui, si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. Vous êtes le corps de christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part>>

    Il est important de vivre avec nos différences pour le bien- être atteint que le respect et l’appréciation du rôle des autres.