Lancement de la 2e phase des négociations des Accords de partenariat Economique APE entre l’Union Européenne et l’Afrique de l’Ouest

L’Afrique de l’Ouest et l’Union Européenne ont procédé au lancement des négociations des Accords de Partenariat Economique (APE) à Cotonou (BENIN) le 6 octobre 2003. Les APE ont pour objectif de permettre à l’Afrique de l’Ouest de participer pleinement au commerce mondial.

Dans le cadre de ces accords, l’Afrique de l’Ouest va se préparer à s’adapter progressivement aux nouvelles conditions du commerce international marqué par une économie mondiale libéralisée conformément à l’accord de l’OMC.

La cérémonie de lancement s’est déroulée sous la présidence du ministre d’Etat chargé du Plan, de la Prospective et du Développement Bruno AMOUSSOU.

A la table d’honneur, on notait entre autres présences remarquables celles du représentant des pays ACP, des Ministres chargés du commerce, des finances des Etats Membres de la CEDEAO, du Secrétaire Exécutif de la CEDEAO, du commissaire de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire ouest africain), chargé du Département des Politiques fiscales, douanières et commerciales.

L’Union Européenne était représentée par les commissaires au développement et à l’aide humanitaire, et au commerce international respectivement M. Poul NELSON et Pascal LAMY.

Les négociations entrent dans le cadre de l’accord de Cotonou signé le 23 juin 2000 et sont basées sur une approche globale couvrant l’approfondissement du processus d’intégration, l’amélioration de la compétitivité et de mise à niveau des entreprises Ouest africaines ainsi que la réalisation d’infrastructures nécessaires au développement de l’Afrique de l’Ouest.

Selon les divers intervenants à l’ouverture de la rencontre, ces négociations doivent tenir compte des spécificités et des intérêts des régions. Les APE devront permettre la création d’un marché régional qui, à terme, facilitera l’intégration harmonieuse et graduelle de la région dans l’économie mondiale.

L’approche régionale a été privilégiée pour ces négociations, et c’est la CEDEAO en collaboration avec l’UEMOA qui a reçu mandat des chefs d’Etat et de Gouvernement pour lancer les négociations au nom de l’Afrique de l’Ouest.

Les négociations seront conduites par le comité régional de négociation pour l’Afrique de l’Ouest et par la Commission Européenne pour l’Union Européenne. Elles se mèneront à trois niveaux : les négociateurs en chef, les hauts fonctionnaires et les experts. La participation des acteurs non étatiques, tels que la société civile et le secteur privé, est prévue tout au long du processus de négociation pour la prise en compte de leurs préoccupations.

A cet effet la Société Civile présente à ces négociations a eu à soumettre un papier de déclaration de position dont le texte est contenu dans un rapport.

Signalons qu’en marge des cérémonies officielles de ce lancement s’est tenue une rencontre parallèle de la Société Civile Ouest Africaine (Voir le rapport de la Société Civile sur notre site).

Les travaux de cette cérémonie ont été poursuivis par l’organisation d’une réunion par les Ministres du Commerce des Etats de la CEDEAO et des Délégués de l’Union Européenne. Elle a été ouverte à la Société Civile et au secteur privé.
Cette seconde phase des négociations des APE a été clôturée par une conférence de presse.



Mensah TODZRO

Directeur Exécutif

m.todzro@caramail.com